Le rebirth

21/4/2012

 

"Le rebirth"

 

Le rebirth, qu’est-ce que c’est?

Le rebirth, créé au début des années 1970 par l’Américain Léonard Orr1, s'inscrit dans le grand courant des thérapies humanistes des années 1960. Ce courant ouvrait le champ psychothérapeutique aux dimensions corporelles, émotives et spirituelles de l'être. La méthode a été approfondie en France par la psychologue Dominique Levadoux, qui y a intégré des notions et des concepts de psychanalyse et de gestalt.

Techniquement, la pratique du rebirth est très simple : il s’agit de respirer sans arrêt pendant environ 1 heure, en prenant soin de n’effectuer aucune pause entre les inspirations et les expirations. Cette respiration « circulaire » rétablirait le contact avec des expériences ou des aspects de nous que notre corps a « secrètement » conservé en mémoire, mais qu’on a tendance à éviter dans la vie normale... en cessant de respirer quelques instants.

Selon les praticiens, la respiration ininterrompue et consciente permet à ces mémoires de remonter à la surface. On peut alors s’en libérer s’il s’agit de tensions ou de traumatismes, ou alors leur permettre de s’épanouir s’il s’agit d’énergies créatrices.

Le rebirth se veut autant une thérapie qu’un outil de développement personnel. Il ne concerne pas que les personnes qui « ont des problèmes », mais aussi celles qui désirent avoir plus d’emprise sur leur vie. L’approche propose d’affronter ses problèmes ou ses peurs plutôt que de tenter de les contourner. Il n'est pas rare qu'en plus de témoigner de la libération de blocages ou de traumatismes, les sujets parlent d'expériences de bien-être suprême, de parfaite unité ou d'ouverture à des dimensions « spirituelles ».

Le rebirth, qui a connu sa plus grande popularité dans les années 1980, a vu son image se ternir en avril 2001. Deux thérapeutes américains ont été condamnés à 16 ans de prison pour négligence criminelle envers une enfant de 10 ans, morte étouffée pendant un rebirth 1 an plus tôt. Pendant le procès, la technique du rebirth elle-même n’a pas été mise en cause. Les adeptes du rebirth ont d’ailleurs fait remarquer que ce n’était pas le rebirth lui-même qui avait causé la mort, mais bien la technique de « simulation d’étouffement ». Ils ont aussi fait prévaloir que les 2 thérapeutes n’avaient pas été adéquatement formés en rebirth2. Mais plusieurs médecins et psychologues en ont profité pour dénoncer le manque d’encadrement d’une pratique potentiellement dangereuse3.

Mentionnons que rebirth, renaissance, palingénésie et respiration consciente sont tous synonymes.

Applications thérapeutiques:

 

Les praticiens du rebirth affirment qu’il peut contribuer à améliorer plusieurs problèmes reliés à la respiration : insuffisance respiratoire, asthme, bronchite chronique, etc. De même, il serait indiqué dans le cas de problèmes psychosomatiques : insomnie, phobies, boulimie, anorexie, asthénie, angoisse, dépression, dépendance aux drogues, etc. Cependant, à ce jour, une seule publication scientifique sur le rebirth a été publiée4.

Efficacité incertaine Diminuer l'anxiété, la dépression et les tensions corporelles. Au cours d’un essai clinique4, 12 personnes souffrant d'un trouble de l'adaptation avec humeur dépressive ont participé à 10 séances de rebirth de 45 à 60 minutes chacune, réparties sur 3 mois. Comparativement au début de l'étude, les résultats indiquent une diminution de l'anxiété, de la dépression et des tensions corporelles après 3 mois. De plus, ces améliorations étaient encore présentes 8 semaines plus tard. Toutefois, la taille de l'échantillon et le manque de groupe témoin limitent la portée de cet essai. D'autres études sont nécessaires afin de valider l'efficacité du rebirth.

Contre-indications:

  • On doit aborder le rebirth avec les mêmes précautions élémentaires que toute activité aérobique intense, comme la pratique d’un sport. De plus, comme le souligne Michael Grant White, lui-même « rebirther » et spécialiste du souffle, « le rebirth est l’une des techniques de transformation les plus puissantes jamais conçues. Il peut s’avérer extatique ou catastrophique. Le bon côté est de pouvoir, simplement par la respiration, ressentir une indescriptible vivacité, entrer en contact avec la toute puissance du sens de sa vie et expérimenter des états de conscience qui défient toute description. Le mauvais côté provient du danger de se retrouver déséquilibré énergétiquement, mentalement confus et émotivement désorienté, bref, d’être complètement perdu »5.
  • Le rebirth peut en effet faire resurgir des expériences traumatisantes profondément enfouies. Il est donc essentiel de s’assurer que l’intervenant est en mesure d’accompagner le client, quoi qu’il advienne. Idéalement, obtenir la recommandation d’une personne de confiance. L’intervenant ne doit pas être que « rebirther », mais également psychothérapeute. Vérifier quelle a été sa formation, quelle est son expérience de « rebirther », combien de rebirths il a lui-même expérimentés et s’il fait partie d’une association professionnelle.

 

                       Rebirth

 

Le rebirth en pratique:

 

Le rebirth se pratique dans des centres de croissance ou en consultation privée. Il peut également servir de moyen d’intervention ponctuel à l’intérieur d’une psychothérapie classique.

Dans les centres de croissance, il est souvent utilisé comme outil principal dans le cadre d’ateliers de fin de semaine.

En pratique privée, on prévoit généralement un minimum de 3 rencontres de 2 à 3 heures (dont 1 heure de rebirth proprement dit) réparties sur 3 à 6 semaines.

Formation en rebirth:

La formation en rebirth n’est pas soumise à des normes formelles. Elle comprend nécessairement une bonne expérience personnelle du rebirth (des dizaines de séances) et l'accompagnement de clients, d'abord sous supervision puis de manière autonome.

Des formations de base peuvent être données par des intervenants d'expérience (psychothérapeutes, psychologues, « rebirthers »). Il s’agit alors de perfectionnement à l'intention des professionnels déjà aguerris à la relation d'aide.

Certains centres offrent également des formations de « guide de renaissance » qui incluent toute l’approche de relation d’aide. Ces formations peuvent durer jusqu’à 2 ans.

Livres, etc:

Grelet Nadine. Le souffle de vie, Éditions Quebecor, Canada, 1991.
L'auteure de cet ouvrage met à profit son expérience de dix ans comme psychothérapeute utilisant le rebirth pour livrer un ouvrage très complet sur les diverses dimensions de l'expérience. Un livre fort nuancé tout en étant audacieux.

de Vinci Anne-Marie. La respiration consciente, Ronan Denniel éditeur, France, 1994.
Un livre qui traite du rebirth, mais qui parle avant tout de la respiration : réprimée, bloquée, retenue ou alors pleine, dégagée et vivifiante. L’auteure parle avec coeur de souffle spontané et de respiration libre. Inspirant.

Sidelsky René. Rebirth, le pouvoir libérateur du souffle, Guy Trédaniel éditeur, France, 1995.
Ce livre aborde le rebirth sous l’angle de la naissance. Comment guérir les traumatismes de sa naissance et comment faire en sorte que la naissance des enfants soit désormais la moins traumatisante possible.

Orr Leonard, Halbig Konrad. Rebirth - L'art de la respiration consciente, Éditions Dangles, France, 1994.
Le manuel de base. Un guide pratique écrit par Leonard Orr, le créateur du rebirth, qui explique et enseigne sa méthode visant à se libérer d'anciens blocages tant physiques que psychiques.

Leonard Jim, Laut Phil. Le rebirth. L’art de jouir pleinement de sa vie, Éditions MCL, Canada, 1984.
Un classique qui décrit à fond la technique du rebirth et qui le situe dans le cadre plus vaste de la croissance personnelle. On y traite de la libération de son passé, de la technique des affirmations créatrices, du pardon et même de la philosophie immortaliste.

Tags : divers
Category : la santé | Write a comment | Print

Comments

 cocoheinen, le 16-05-2012 à 10:32:25 :

Hi Esmé!

Petit bonjour de Belgique!

lombre rouge de mylene, le 08-05-2012 à 17:01:18 :

hello

bonsoir Catherine
juste un message d amitié
que de souci sur bloguez
bonne semaine a toi

maboiteamusique, le 04-05-2012 à 06:29:33 :

coucou ma belle

Je viens te faire un gros bisou ici ,pas mal occupé avec mon père comme d 'hab !!
Merci pour ton petit email  j 'ai  beaucoup apprecié , a plus Ici ou ailleurs.

ps :voila encore un bon billet !!

lombre rouge de mylene, le 25-04-2012 à 14:40:26 :

hello

bonsoir Catherine
comment tu va
bien j espère
passe de bon moment a +
 bisous

cocoh, le 25-04-2012 à 01:37:58 :

Hi Esméralda!

Petit bonjour sans pseudo!!!

| Contact author |